Groupe de fun, travail de groupe

Salut bande d’écumeurs des flots webiriques !

(Je rédige cet article sur mon smartphone donc soyez indulgent ! … et lisez jusqu’au bout, j’ai ruiné ma 3G pour publier l’image à la une !! )

Après avoir proposé une salutation dénuée de sémentirique (ça ne finira jamais), il est grand temps de se consacrer au cœur de l’enseignement de mon groupe d’études : les workshops ! Ce n’est PAS un gros mot…

Il s’agit d’ateliers de travail où nous travaillons groupire sur des projets dont la base est avancée par les profs.
Nous devons créer « un produit améliorant le quotidien des gens ». Ce produit doit être novateur, unique et doit sensibiliser les gens à quelque-chose. Tout cela est très vague mais nous a permis de nous ouvrir à un tas de possibilités différentes. A l’inverse du « putain, c’est chiant » des thèmes imposés, le choix libre nous a permi de nous mettre dans un esprit de « putain, j’ai pas d’idées ».

Je ne vais pas vous parler de notre projet car l’idée même n’est pas aboutie, je vais plutôt vous parler de la méthode : nous avons formé des groupes spécifiques pour le workshop, qui durera une semaine, et nous sommes attelés par groupe autour d’une table pour échanger des idées.
La clef de la création de produits consiste à premièrement trouver un problème ensuite une solution au problème puis un médium (le produit) appliquant la solution. Tout cela en s’aidant de mots clefs volants que nous notions au fur et à mesure ça et là sur divers morceaux de papiers de tailles variables. De temps à autres un prof ou l’autre venait prendre des nouvelles de notre projet pour nous aider à améliorer notre méthode de travail et souligner les points devant être changés.

Ce nouvel univers d’étude me fascine. Les professeurs nous laissent travailler librement avec nos méthodes mais nous aiguillent lorsque nous prenons de mauvaises directions. Ainsi, si je préfère travailler en écoutant Gorgoroth à fond de balle dans mes écouteurs, je peux… mais si je m’égare en balançant une pop à fond de balle dans la salle, il va venir m’aiguiller. Vous voyez le truc  ?
Comme déjà dit, je prends un plaisir fou à aller à cette école unique dans le but d’apprendre mon futur métier de geek nerd, les profs en sont et du coup la plupart de leurs méthodes d’enseignement fonctionnent bien sur moi.

Étant sur un bus dans mon smartphone, me rapprochant de ma destination, je me vois contraint de vous laisser sur ces menus propos des plus concis et de vous souhaiter la bonne soirée !

À ciao bande de navigateurs interwebiristes !

Publicités

Un Commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s