DESIGN WEB ET MULTIMÉDIA

Je suis admis en deuxième année à mon école !

J’entre en deuxième année dans le groupe de travail « Design web et multimédia« , qui peut se résumer simplement à « Webdesign » pour des raisons claires telles que « multimédia en 2015 = web = multimédia du futur ».

Ce fut assez pénible de s’accrocher suffisamment à mon rêve de faire du web mon métier, étant avant tout ma passion, dans cette première année à la Haute École Albert Jacquard car cette première année condense la plupart des disciplines de l’univers de l’infographie et que par conséquent je devais assumer certains cours intéressants certes mais clairement dispensables dans le monde du web (et notez bien que je n’ai pas dit inutile).
Autre chose tout aussi pénible, c’était le jour de la proclamation des résultats. Le directeur de l’établissement prenait la parole au micro devant la foule d’étudiants. Après un traditionnel discourt agrémenté de publicité pour divers événements organisés par notre école, comme « L’animation sans tabou« , il a sorti sa petite liste de noms et a commencé à énoncer un par un dans l’ordre alphabétique les noms des étudiants qui étaient admis à s’inscrire en deuxième année. Même avec la plus grande conviction du monde, entendre les noms commençant par la même lettre que le nôtre fait magiquement monter la pression. Je fus soulagé d’entendre mon nom.

Après avoir appris ma réussite, je ne me sentis plus de joie et commençai à annoncer ma réussite à toutes mes connaissances chères, proches ou qui pourraient être intéressée par cela.
J’ai commencé à me documenter sur les différents enjeux politiques du web, certains principes fondamentaux au niveau de la conception, certaines techniques nouvelles que l’on doit au HTML5/CSS3, etc etc…

Je commence à comprendre que le web ce n’est pas juste des petits chats et du fun, même si j’en avais déjà la conviction. Ce que je veux dire c’est qu’à force de porter mon intérêt sur ce milieu, je découvre l’importance capitale de notre rôle à nous les webdev. Internet est (phrase surfaite) un outil de création comme d’asservissement. Notre devoir en tant que travailleurs du web est de faciliter la propagation des informations.

Au delà de la simplification du processus de communication, il y a aussi plein de mécanismes qui jouent sur le comportement humain, un exemple simple serait de dire qu’aucun humain sur Terre n’est né avec le geste de scroll écrit dans son ADN, pourtant nous faisons cela avec une facilité stupéfiante et de manière incroyablement naturelle.
Comprenez bien que les appareils multimédias interactifs sont avant-tout une amélioration incroyable par rapport à d’autres supports d’apprentissages comme, par exemple, la télévision dans la mesure où nous pouvons non seulement choisir librement le programme en dehors des restrictions temporelles de diffusion et autres, mais qu’il est tellement interactif et facile de l’utiliser que l’on peut les employer pour guider les masses vers certains mécanismes, certaines façon de faire ou penser.
Quand je dis que le rôle des webdev est capital, je peux faire une analogie avec les journalistes dont les propos ont un réel pouvoir de persuasion. Ici la différence est que n’importe-qui peut publier ce qu’il veut et qu’il est donc tout à fait possible de déjouer le machinisme qui se met en place dans l’ombre dans le but de nous réduire à l’état d’esclavage.

La vie de Webdev ne consiste pas seulement à faire des sites web plus faciles et plus abrutissants mais aussi et surtout (du moins selon moi, et beaucoup de webdev partagent ma vision) de déjouer la désinformation traditionnelle, de combattre justement cet abrutissement des personnes ainsi que nous battre pour préserver toutes les qualités de Internet en général comme la liberté d’expression et faire respecter des principes fondamentaux comme nos droits à la vie privée entre tant d’autres.
Je ne suis pas en train de dire que les Webdev sont les anarchistes du futur (bien que…) et qu’ils vont révolutionner l’ensemble de la pensée mondiale, mais que notre métier consiste à embourber le phénomène de moutonnage des foules qui a commencé à croître de manière follement exponentielle avec l’arrivée des médias virtuels.

Bref, je suis un webdesigner engagé et j’ai la passion de mon travail.

Publicités

Un Commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s