Fruit d’une méditation nocturne

Le texte qui suit est philosophique et m’est propre. Il est une part non exhaustive de la réalité et est susceptible à la subjectivité.

Au départ, il n’y avait rien. Puis il y eut l’Univers. Il était seul. Pour exister et continuer d’exister, il devait savoir quelle était sa place, et donc être conscient, un peu comme un atome qui a besoin de savoir qu’il est un atome pour continuer d’être un atome. Il a une conscience unique dont nous faisons tous partie.
Comme l’univers est un tout, une entité seule et que une conscience seule ne peut s’auto-interpréter dans son intégralité, la conscience unique s’est fragmentée en plusieurs sous-consciences capables de s’interpréter mutuellement, afin de permettre à l’Univers de se comprendre et se connaître lui-même —dans le but de subsister.
Ainsi, la conscience unique est distribuée en toute chose. Chaque être vivant a reçu un de ces fragment de conscience car les vivants sont composés de matière provenant de l’Univers.
C’est donc pour cela que pour chaque être humain, celui que l’on invoque en disant « je » est donc ce fragment de conscience que l’on considère être « soi », c’est l’esprit.
Quand vient la mort, ce « je » ne peut plus exister car c’est le cerveau qui créait cette illusion d’indépendance. Ça veut dire que l’esprit, qui est un fragment de la grande conscience, ne peut pas continuer de n’être qu’un un fragment car il n’y a plus de matière à laquelle le rattacher ni de cerveau qui permet de le nourrir. Après la mort, l’esprit ne pourra pas expérimenter le néant car il n’y aura pas d’absence de sensations, puisque même cette idée vient du cerveau. Ce qu’il se produit, c’est que l’esprit privé du corps n’est plus un fragment mais redevient la conscience unique.
Ce qui signifie que lorsque vous allez mourir, vous ne serez pas plongé dans les ténèbres immobiles. Quand vous mourrez, vous serez l’univers tout entier.

Toutes les religions enseignent la même chose, même la science présente des théories similaires. Tous disent que nous ne sommes qu’une partie de l’imagination de l’Univers tout entier, ou de Dieu, imagination qui s’éprouve à travers une très large multitude de consciences.
C’est un peu comme les personnes que l’on voit en rêve : elles ont l’air très réelles mais quand on se réveille, on se rend compte qu’en réalité elles étaient le fruit de notre cerveau et donc qu’elles étaient une partie de nous.

Puisque nous sommes des morceaux de l’Univers, cela signifie que le seul but de nos vie est en fait d’expérimenter le monde afin que l’Univers se connaisse lui-même. Le but de la vie, c’est vivre.

Un Commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s