Graine de reporter

Balls of light

BoNsOiR bAnDe De SuRfEuRs, je varie ma casse pour maintenir l’attention, whoo ! Sans plus attendre, sautez cette ligne et lisez la suite !

Ces 7 et 8 novembre avait lieu le KIKK festival au Théâtre Royal de Namur. Il s’agit d’un festival au cours duquel sont exposées diverses œuvres reliant le monde de l’art au monde de l’entreprise (pour employer les mots de la RTBF). Des gens viennent d’un peu partout dans le monde (Europe et USA principalement) pour assister à cet événement.
J’y suis allé dans le but de faire des photos sous forme de reportage pour répondre à un des thèmes du cours et aussi pour ma simple satisfaction personnelle de voir de l’art, de découvrir des choses mais surtout dans le but de faire de la photo par pur plaisir.

Qu’importe, aujourd’hui je ne suis pas venu vous parler de ce en quoi cela consistait mais je viens surtout vous faire part de ma toute nouvelle expérience : j’ai, pour la première fois dans l’histoire de ma vie, assisté à des conférences. C’était vraiment chouette. Il y avait toutes sortes d’entreprises ou de personnes dont le métier consiste à créer des œuvres à contempler de manière oculaire. Que ce soit des photographies, des sculptures, des spots publicitaires, il y en avait pour tous les goûts.

Creative Wallonia

Toutes les conférences se faisaient en Anglais et il était relativement marrant de constater les difficultés de certains CEO à s’exprimer dans un Anglais correctement formulé.
Je n’ai personnellement pas éprouvé de grandes difficultés à comprendre ce qui était expliqué sur scène, même si certains mots mâchés m’ont échappé, ou lorsqu’il s’agissait tout simplement de mots que je ne connaissais pas. Globalement, je pense que mon niveau d’Anglais est relativement satisfaisant pour assister à ce genre d’événements. Ainsi que pour tout un tas d’autres choses.

Différentes sociétés, parfois indépendantes, parfois simples start-up, ont défilé sur la scène pour présenter leurs projets. J’ai pu envisager, en contemplant les inventions parfois quelque peu révolutionnaire, un futur où la technologie et le design sont passés maîtres du monde. Comme je l’ai déjà dit dans un précédent article, il est fort intéressant de prendre ce que l’on nous montre et de s’imaginer, sur base de ces choses, des créations dérivées, des applications…

Une société Allemande a présenté un prototype de « champs tridimensionnel » de billes maintenues en l’air sur un plan plane par des câbles peu visibles. En déplaçant ces billes indépendamment les unes des autres sur la verticale, il est possible de créer des silhouettes ou des compositions produisant des effets de mouvements. On pourrait également modifier la densité de ses billes sur un plan horizontal pour créer des effets différents.
Je préfère ne pas m’étendre sur ce que j’ai vu et je n’ai pas le courage de décrire correctement ce à quoi cela ressemblait, ce serait trop long, je vous laisse donc découvrir ce projet par vous-même, cliquez ici.

Je trouve extrêmement intéressant le fait de se réunir dans de grands auditoriums (dans ce cas-ci, le Théâtre Royal) pour assister aux prestations de ces spécialistes de la communication visuelle. L’ambiance est relativement bonne : certains CEO savent capter l’attention du public en leur transmettant des émotions, des sentiments… certains usent de leurs charmes (surtout les femmes), d’autres emploient l’humour, d’autres affichent sur écran géant des images qui envoient du pâté, etc. Certains sont moins doués que d’autre et je dois avouer avoir manqué de m’endormir à plusieurs reprises. Je me rappelle même avoir rêvé quelques fois avant de revenir au monde réel. Étant pourtant vraiment captivé par cet événement qui était une nouvelle expérience, je pense que réussir à m’endormir est un signe pouvant avoir plusieurs significations : cela peut signifier que j’ai envie de dormir (ce qui n’était pas le cas), que le sujet est loin d’être intéressant ou de m’intéresser moi, ou tout simplement que la méthode de présentation était mauvaise. Je ne suis pas super doué en communication marketing, donc je ne préfère pas m’avancer en affirmant qu’une société soit moins douée qu’une autre, mais il est clair que les procédés de communication de certains sont moins efficaces que d’autres.

Petite parenthèse avant de boucler cet article. J’étais assis à l’un des premiers rangs, et il est amusant de constater que lorsque l’on se retourne sur sa chaise, on se retrouve éblouis par une vingtaine de pommes brillant sur les ordinateurs des reporters prenant des notes.

VOILÀ ! Ceci ayant été ma première expérience de conférences, je ne vois pas grand chose à rajouter. Et si jamais il se trouve que des éléments manquent à cet article, je referai de nouvelles publications plus exhaustives à l’occasion d’autres conférences, ce qui devrait arriver dans le futur.

C’est donc sur ce que je vous dis à bientôt. À ciao, bande de surfeurs !

Andrew Shoben
Andrew Shoben – Greyworld
Publicités

Un commentaire sur “Graine de reporter

  1. Ce que tu aimes les changements de typographie (je l’avais carrément oublié), fait pas style que c’était juste que pour attirer l’attention ;-)

Un Commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s